Allemand: l'expressionnisme

 

L'expressionnisme allemand:

 

L'expressionnisme est un mouvement artistique et culturel qui s'est développé principalement en Allemagne dans le premier quart du XIXème siècle, de 1905 aux années trente et a touché toutes les formes d'expression artistiques. Très représenté dans les arts plastiques, l'expressionnisme a également utilisé d'autres supports visuels comme le cinéma ( qui en était à ses débuts ) et s'est exprimé à travers la musique et la littérature.
L'opéra de Bertold Brecht Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny ( ascension et chute de la ville de Mahagonny ), dont la première représentation a eu lieu en 1928, appartient clairement à ce mouvement et l'illustre. Nous retrouvons au sein de cette oeuvre la plupart des éléments récurrents et constitutifs de la littérature expressionniste.
 

 

 

 

La littérature expressionniste a 5 caractéristiques essentielles :


    1) Les expressionnistes sont animés d'une conscience aiguë de l'aliénation de l'être humain
dans la société moderne qui a émergé depuis la fin du XIXème siècle. Par aliénation, on
entend destruction du lien naturel de l'homme avec lui-même et son prochain, comme une
sorte de brouillage des pistes qui empêchent l'humain d'accéder au bien-être.
 

 

    2) La vision expressionniste est fortement marquée par les notions de chute du monde et de
finitude de l'être humain qui est voué à une perte certaine. Une ambiance de catastrophe
règne toujours, une vision qui montre un monde devenu fou.

 

    3) Pour les expressionnistes, la vision du monde, de la société et de l'humain est toujours
empreinte de laideur et de difformité.
   

    4) Les expressionnistes, loin de représenter la réalité telle qu'elle est, ne perçoivent le monde que par le filtre de leur vie intérieure. La production artistique est toujours chez eux le fruit d'une vision très personnelle, façonnée par un vécu intérieur et une subjectivité totalement
assumée et revendiquée.
    5) La littérature expressioniste s'inscrit enfin dans une perception très particulière de l'individu en mettant constamment en valeur la notion de désagrégation du moi. L'homme ne se perçoit plus comme maître de ses actes, mais ce sont les circonstances, la société qui le manipulent et qui font de lui un pantin sans repères.